Publié le 05/12/2018

2. VEILLE SANITAIRE

Organiser une veille sanitaire

Pilotes : ANSES, ONCFS, SFEPM

Les épizooties représentent un enjeu fort pour les populations de Chiroptères. La surveillance, impliquant un réseau de référents, permet une forte réactivité en cas de mortalité par la collecte des données et la détermination des causes.


Cadavre d’une chauve-souris ©A. Moreau

La veille sanitaire participe à l’objectif de conservation des populations des espèces prioritaires, grâce à la mise en place de réseaux d’épidémiosurveillance comme la Surveillance de la Mortalité Anormale des Chiroptères (SMAC), l’épidémiosurveillance de la rage et la maladie du nez blanc (WND).