Publié le 22/06/2022

Plan d’actions pour la conservation de la Noctule commune en Pays de la Loire

Selon les dernières tendances mises à jour de Vigie-Chiro, la Noctule commune aurait perdu entre 42 % et 73 % de ses effectifs entre 2006 et 2019 (Roemer, comm. pers., 2022). Ces chiffres alarmants ont amené plusieurs associations des Pays de la Loire à monter un projet régional visant à améliorer les mesures de conservation concernant cette espèce. Piloté par la LPO Anjou et la Coordination régionale LPO Pays de la Loire, ce projet a pour finalité la construction d’un plan d’actions spécifique à la Noctule commune afin de mettre en œuvre des démarches concrètes de préservation des populations. Il fait ainsi l’objet d’un stage de 6 mois entre février et août 2022.

Après un premier échange avec les associations partenaires du projet, la synthèse des connaissances existantes sur l’espèce a pu commencer. Cette étape a donné lieu à la rédaction d’une monographie sur l’espèce ainsi qu’à l’identification de plusieurs lacunes entourant sa biologie et son écologie. Trois enjeux majeurs pour l’espèce ont également été mis en avant : le développement des parcs éoliens, la gestion forestière intensive et l’entretien des arbres à cavités, la rénovation énergétique des bâtiments.

La seconde phase du programme consistait à récupérer toutes les données Noctule commune de la région afin de faire un état des lieux régional de l’espèce. Il a aussi été demandé de marquer les données pour lesquelles un gîte à proximité était supposé. Une carte régionale de la répartition des données ainsi que des cartes départementales recensant des zones intéressantes à vérifier sur le terrain ont été réalisées. Celles-ci permettront d’orienter les recherches sur le terrain.

Ce projet est également l’occasion d’échanger avec de nombreux experts qui peuvent apporter leurs connaissances et compétences. C’est pourquoi une première réunion en petit comité a été organisée en mai pour discuter des premières idées d’actions qui constitueront le plan. Ce groupe de suivi a pour rôle d’apporter des connaissances, des méthodes qui serviront à mettre en œuvre les différentes actions. Il a également pour vocation de participer au déploiement de ce plan d’actions au-delà de la région Pays de la Loire et probablement autour des autres espèces de noctules. Toute personne étant capable et souhaitant contribuer au projet est invitée à nous rejoindre.

Pour la suite, différents protocoles de recherches et de suivis de gîte vont être testés dans la région lors de sorties sur le terrain tout en formant les bénévoles à ces méthodes. Les retours de ces expérimentations alimenteront le plan d’actions.

Contacts : Alice Desdevant, Stagiaire Plan d’actions pour la conservation de la Noctule commune, Coordination régionale LPO Pays de la Loire / Benjamin Même-Lafond, Chargé de missions Chiroptères, LPO Anjou.